• PMH
  • Réunion PREMIUM

Curiosités de Nancy

La bergamote

La bergamote est l'emblème gourmand de Nancy. Spécialité exclusive de la cité ducale, ce bonbon translucide et doré est né au milieu du XlXème siècle. Heureux mélange de sucre cuit et d'huiles essentielles naturelles de bergamotier, cuisson à feu nu, découpe à la main ou au laminoir artisanal, autant de qualités qui lui ont permis de recevoir le Label Lorraine IGP.


Les Macarons

Le macaron de Nancy, apparu en 1793, doit son origine à deux religieuses bénédictines, rebaptisées Soeurs Macarons. Leur secret de fabrication fut précieusement gardé et transmis au cours des siècles. Le dépositaire actuel du secret continue d'apporter tous ses soins à ce succulent gâteau dont la renommée est unanimement reconnue.Madeleines


Les Madeleines

Exportées dans la France entière et au-delà, ont été créées à Commercy par Madeleine qui remplaça le pâtissier de Stanislas, celui-ci ayant rendu son tablier lors d'une réception organisée par le Duc de Lorraine. Madeleine, simple soubrette, le remplaça et prépara le seul gâteau dont elle connaissait la recette familiale : le roi et ses invités s'en régalèrent si fort, et cette recette de ménagère n'ayant pas d'appellation, Stanislas décida de l'appeler du nom de sa servante "Madeleine".


La Quiche Lorraine

La quiche lorraine fait son apparition sur les tables nancéiennes dès 1586. La quiche lorraine était faite autrefois de pâte levée (ou pâte à pain) et recouverte d'oeufs et de crème. Aujourd'hui, elle se déguste à travers le monde parée de petits dés de lard maigre fumé.


Les Mirabelles

Selon J. Pierre Coffe, chroniqueur gastronomique:
"Le bonheur existe, je l'ai rencontré. Il pèse 14,3 g (noyau compris) et vient de Lorraine.
On sait seulement que la Lorraine est la seule région au monde où se rencontre une aussi forte densité de mirabelliers... ...Comment ne pas être ébloui et reconnaissant qu'un fruit
aussi petit puisse procurer tant de joie !."


La Potée Lorraine

Son nom rustique l'indique assez. La potée n'est pas un met des grands restaurants ; c'est à l'origine une nourriture paysanne. Plat traditionnel, presque quotidien, des bons villageois lorrains, toujours à l'honneur dans le Xaintois ! Rien de plus nourrissant ni de plus savoureux qu'une bonne potée. Rabelais n'a rien connu de plus succulent et la comtesse de Noailles en chanterait l'éloge, puisque c'est le "petit jardin attenant à la maison" qui en fournit tous les éléments.